Les Secrets du Jardin

20 mai 2017

attention changement d'adresse!

 

JARDIN SECRET

19 rue de Normandie

18000 BOURGES 

(attention, cette adresse n'est PAS une boutique, ni un atelier)

09 52 57 01 14

(en cas d'urgence ne pas laisser de message, mais appeler le 06 67 19 91 56

attention : risque que je sois en salon, donc risque de bruits de fond!)

 

créations originales 

mes créations sont originales, je n'utilise pas de dessins achetés à une banque de données, je dessine tous mes modèles, il peut arriver que j'adjoigne quelques motifs (maximum 10% du dessin) venant du patrimoine et tombés dans le domaine public, mais dans ce cas je le signale par la mention "composition à partir de modèles crées et de dessins issus de modèles anciens"

à ce jour, ce cas ne concerne uniquement que deux modèles

------------------------

tous mes modèles sont physiques, aucun pdf

----------------------

pensez à vous inscrire à la niouze-letter ! (pas d'anonymes SVP)

catablogue ici

Posté par la jardiniere à 20:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]


il semble qu'un message datant de 2010 (!) ait été envoyé depuis le lien de mon blog, il semble bien que ce soit un petit probleme de canalblog, parce que moi, j'ai rien fait ...

Posté par la jardiniere à 19:59 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Catalogue  Jardin Secret

Création de modèles de broderie, toiles, fils, décoration, jouets

 

B.P. 2054

 

18026  Bourges Cedex

 

jardinsecret09@gmail.com

secretjardin.canalblog.com

Tél : 09 52 57 01 14

 06 67 19 91 56

 

Dispensé d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS)et au répertoire des métier (RM)

 Siret 432 807 030 00023 APE 9329Z

 Les prix du présent catalogues sont valables jusqu’en mai 2013

 Jardin Secret, créations Sylvie Brettnacher

Conditions générales de vente

Les présentes conditions générales ont pour objet de définir les droits et obligations des parties dans le cadre de la vente sur catalogue de biens proposés par Jardin Secret au Client.  Jardin Secret se réserve à tout moment le droit de modifier les présentes conditions générales de vente

 Facturation, Paiement et Frais d'Envoi

 Pas de minimum de commande

 La marchandise est payable à la commande soit en joignant un chèque français libellé à l'ordre de Jardin Secret ou en mandat à envoyer par courrier à notre adresse :

 Jardin Secret-BP 2054-18026 Bourges Cedex

 Nous ne procèderons à la livraison qu'à compter de la réception du paiement.

 Une facture sera établie pour chaque commande et sera jointe au colis à livrer.

 Frais de port

Pour chaque commande il vous est demandé une participation au frais d'envoi (frais de manutention, d'emballage, de transport et affranchissement) : tarifs à la fin des présentes CGV

Vous pouvez demander des conditions particulières de livraison (suivi, recommandé) en vous adressant à Jardin Secret, un devis vous sera alors proposé

Droit de Rétractation

 Si un article ne lui donne pas entière satisfaction, et en vertu de l'article L121-16 du Code de la consommation, le Client dispose d'un délai de sept (7) jours francs à compter de la livraison de sa commande pour retourner, à ses frais, le produit à Jardin Secret

 Sauf pour un renvoi dû à une erreur de notre part, seul le prix du ou des produits achetés sera remboursé dans un délai de trente jours. Les frais de port restent donc à la charge de l'acheteur

 Seuls seront repris les produits renvoyés dans leur ensemble, dans leur emballage d’origine complet et intact, et en parfait état de revente. Tout produit qui aura été abîmé, ou dont l’emballage d’origine aura été détérioré, ne sera ni remboursé, ni repris, ni échangé.

 Ce droit de rétractation s’exerce sans pénalité, à l’exception des frais d’envoi et de retour.

 Tout retour devra être accompagné du double de la facture et du motif du retour.

 Livraison

 Le délai de livraison est d'environ une semaine à compter de la réception du paiement.

 Le délai de livraison n'est donné qu'à titre indicatif, étant tributaire d’aléas extérieurs à l’entreprise

 En cas de non-respect de ce délai, la livraison aura lieu au plus tard dans les trente jours.

Passé ce délai, le Client peut annuler sa commande et être remboursé des sommes ayant été versées à Jardin Secret.

 Acceptation des conditions générales

 En commandant un produit sur ce catalogue vous acceptez les présentes conditions générales.

 Pour une livraison dans un pays n'appartenant pas à l'Union Européenne, veuillez nous contacter sous l'adresse mail jardin.secret1@libertysurf.fr pour un devis.

 Prise de commande

 Le bon de commande complété ne vaut de commande définitive qu'à réception du paiement. L'ensemble des éléments constitutifs du contrat sera confirmé par voie de courrier au plus tard à la livraison.

 Disponibilité

 En cas d'indisponibilité de la marchandise, le règlement que vous aurez effectué à la commande vous sera restitué.

 Nos offres de produits sont proposées dans la limite des stocks disponibles, dans nos locaux ou chez nos fournisseurs.

 Nous nous réservons enfin le droit d'annuler tout ou une partie des commandes en cas de défaillance de nos fournisseurs ou en cas de force majeure.

 Les prix de nos produits sont indiqués en euros .

 Compétence et contestation

 Loi applicable :

 Les présentes conditions générales sont soumises à la loi française. Il en est ainsi pour les règles de fonds comme pour les règles de forme.

En cas de litige ou de réclamation, le Client s’adressera en priorité à Jardin Secret pour obtenir une solution amiable.

 Les tribunaux de Bourges sont seuls compétents pour connaître des contestations pouvant naître à quelque titre que ce soit des présentes conditions générales et des contrats auxquels elles s'appliqueront.

 Force majeure 

 Aucune des parties n’aura failli à ses obligations contractuelles, dans la mesure où leur exécution sera retardée, entravée ou empêchée par un cas fortuit de force majeure. Sera considéré comme un cas de force majeure tout fait ou circonstance irrésistible, extérieur aux parties, imprévisible, inévitable, indépendant de la volonté des parties et qui ne pourra être empêché par ces dernières, malgré tous les efforts raisonnablement possibles.

La partie touchée par de telles circonstances en avisera l’autre dans les dix jours ouvrables suivant la date à laquelle elle aura eu connaissance.
Les deux parties se rapprocheront alors, dans un délai de trois mois, sauf impossibilité due au cas de force majeure, pour examiner l’incidence de l’événement et convenir des conditions dans lesquelles l’exécution du contrat sera poursuivie.
Si le cas de force majeur a une durée supérieure à une durée de un mois, les présentes conditions générales pourront être résiliées par la partie lésée.
De façon expresse, sont considérés comme cas de force majeure ou cas fortuits, outre ceux qui sont habituellement retenus par la jurisprudence des cours et des tribunaux français : le blocage des moyens de transports, tremblement de terre, incendies, tempêtes, inondation, foudre, l’arrêt des réseaux de télécommunication ou difficultés propres aux réseaux de télécommunication externes aux clients.

 Nos produits

 Les produits référencés sur notre catalogue, les photos et textes qui les caractérisent sont traités avec la plus grande attention. Néanmoins l'erreur est humaine et dans de très rares cas, il se peut que nous nous soyons trompés. Si vous constatez une telle erreur, veuillez nous en informer.

 Si, par erreur de notre part, vous prenez une décision d'achat non souhaitée, vous en serez remboursé.

 Propriété intellectuelle

Tous les textes, images, commentaires, ouvrages, illustrations et images reproduites dans le présent catalogue ainsi que les modèles présentés sont soumis au titre du droit d'auteur ainsi qu'au titre de la propriété intellectuelle.

 A ce titre et conformément aux dispositions du Code de la Propriété intellectuelle 

 Toute reproduction totale ou partielle du catalogue et des modèles Jardin Secret est strictement interdite.

 Note : Les photographies du catalogue ne sont pas contractuelles

 

 

Posté par la jardiniere à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2015

deux nouveaux modèles

 

En attendant je vais quand même vous teaser un peu pour les nouveaux modèles, sinon ça serait idiot que je perde mon titre de reine des féroces!
bon alors y'a

bonjour

et pis y'a

coeur1

coeur2

et pis y'a

initia

ou alors

printemps

ou bien

Sep12887

ça pique, hein?
et puis c'est pas tout, bientot les petits t*** du jardin ...

miel_jaune

 

Posté par la jardiniere à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2015

ah monde impitoyable !

Bon, imaginez, vous êtes une créatrice qui fait un salon

Les gentilles brodeuses pensent que vous êtes une fée, ou une princesse, ou chais pas, moi, mais un concept qui n’a pas de besoins terrestres

Sauf que …

Le corps a ses contingences que « Et polymitarius atque plumarius » (cherchez sur google translate, c’est hénaurme, on n’y avait jamais pensé, mais c’est vrai que c’est pas facile à caser  dans une conversation !)  lambda (ou pas) n’a pas idée

Donc, vous décidez d’allez dans un temple du consumérisme moderne, à savoir un hyper, de préférence situé un peu loin du lieu du salon, pour être peinarde, loin du monde connu, redevenue anonyme

Donc vous êtes en train de buller à la caisse en rêvassant à la chouette journée que vous venez de passer, avec, à la main (pourquoi prendre un panier pour si peu ?), au choix (biffer la mention inutile) un paquet de kleenesques ou un rouleau de PQ ou une boite de tampox ou une bouteille de ouisky ou voire même, un pot de Nutelli ou un petit canard pour les gourmandes

(Et je veux cafter personne, mais j’en ai même vu certaines qui ont pris un excédent de bagages à la sortie du salon en la personne du super-mimi pompier de service super-gaulé qui traînait par là)

Et là, arrivent une petite dizaine de brodeuses qui vous entourent en pépiant, comme une nuée de papillons, vous demandent une explication sur la grille qu'elles vous ont acheté dans l'après-midi, vous tapent dans le dos, parlent bien fort de broderie en rigolant, font des selfies

du coup TOUTES les têtes de TOUTES les caisses se tournent vers vous, et je vous rappelle ce que vous avez à la main (voire dans l’autre main, pour la rapteuse de pompier !)

et les selfies seront demain sur tous les blogs …

Monde cruel …

Posté par la jardiniere à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 février 2015

j'ai testé pour vous

...la cascade
ben, franchement j'aime po!
hier je vais chez fiston qu'etait au bord de la défunture avec la grippe et touça
mais qu'a quand même un tibout de 8 mois qu'il faut gérer
ce que je fis avec bon coeur, jusqu'à ce que me vint tune idée : monter le coucher dans son petit lit douillet
bon, il était pas trop d'accord, mais après moults négociations qui finirent à mon avantage (je suis très forte en négos avec un mec de 8 mois!), je fini par le laisser seul dans le noir (hin, hin, je suis cruelle des fois)
sauf que j'ai oublié que je suis une sorcière jeteuse de sorts, et donc le p'tit aussi
j'ai même pas vu la première marche de l'escalier en colimaçon
par contre j'ai innové dans la façon de l'arpenter : avec mon dos, mes épaules, mes doigts et ma tête
et après un salto de toute beauté, j'ai fini avec le pied coincé dans la rampe, pendue comme la carcasse d'un boeuf dans la chambre froide d'un boucher, et la tête à 1 cm du carrelage de la cuisine
(l'est fort, le p'tit)
avec chéri-chéri et mon fils qui se demandaient comment défaire le puzzle,car j'avais beaucoup du Picasso vivant, avec des trucs pas dans l'ordre dans la présentation
après leur avoir hurlé de ne surtout pas appeler les pompiers qui en auraient rit pendant plusieurs générations (en plus, avec les smartphones, facile de faire la photo du siècle!)
donc ils ont consenti à tenter de me détricoter (une jolie maille coulé que faisait mon pied autour de la rampe en fer forgé)
et j'ai commencé à compter
ce qui ne me faisait pas mal
j'avoue que j'ai découvert des zones de mon corps dont je n'avais pas idée, et que je sens bien que je ne vais pas oublier de sitôt
il était 19 heures
je suis passée à 3 heures du matin devant le médecin des urgences, j'ai même pensé un moment que j'avais été oubliée dans la salle d'attente
le médecin n'a rien trouvé
de cassé
mais m'a dit que si ça me faisait encore mal dans 15 jours, il faudrait que j'envisage des examens complémentaires
m'a donné un doliprane
alors que je ne peux pas broder ni tricoter, ni me deshabiller, ni conduire, ni couper un morceau de pomme de terre, j'ai un doigt de la main gauche qui est bleu turquoise, et l'épaule droite en berne
... gneumeugneumeugneumeu...

 

sinon, parmi les bonnes nouvelles, le nouvel ordi arrive d'ici la fin du mois, j'en avais marre de tenter de taper mes messages sur un notebook psychopathe, et de ne pas pouvoir poster d'image...

 

Posté par la jardiniere à 21:28 - Commentaires [29] - Permalien [#]

16 décembre 2014

Non! je ne suis pas mourrute!

c'est juste ce *$%£§?#& d'ordi qui n'en peux plus mais, je ronge mon frein, en attendant le gros gars en rouge auprès du radiateur (je n'ai pas de cheminée, mais je vais placer Chéri-chéri à côté de la vmc, on ne sait jamais, les voies du père nono sont impénétrables!) désolée, je n'arrive à me connecter que quelques minutes par jour, et parfois même pas 

merci à toutes celles qui s'inquiètent, je vais aussi bien que possible (peut être un peu de tension, quand je vois M. Fujtsu-Siemens) j'ai fais des beaux fils à broder, et je suis sur quelques modèles que j'espere bientot vous montrer

courage, Petits Padawans attentifs, je vais bientot m'extirper du côté obscur !

(j'ai mis 10 mns à écrire ce message, tellement Nordine Nateur se la joue dame aux camélias)

Posté par la jardiniere à 12:47 - Commentaires [7] - Permalien [#]

16 juin 2014

vive l'europe!

il y a quelques jours, j'avise des ouvriers d'Orange qui sont en train de passer la fibre dans mon quartier
connaissant l'amour de ma Figolue pour 1/ les trous, 2/ les nouveaux gens, 3/ les camionnettes,
je cherche à prevenir les sus-dits ouvriers que la gredine va venir surveiller le chantier...
et là je me trouve face à un portugais et un polonais qui ne parlent pas un mot de français
ne parlant le polonais qu'après le 10eme verre de vodka et le portugais que sous la torture, je me propose d'expliquer en anglais la chose
ouais, un des deux braves bonshommes (le polonais) parle anglais!
... mais moi non... (ou un très vague bafouillis entâché de fautes de syntaxe, de grammaire, voire même de vocabulaire)
chuis bête, des fois!
alors vous m'auriez entendu expliquer que "ma siamese cat love trucks, hole and people very beaucoup, be care siou-plait not enclose or take it with you when starting "
et m'entendre répondre
"Siamese cat? it is already come, he is very cute, he has already visited all"
mmmfff je ne vois pas pourquoi je m'inquiete pour ce chat, moi!, elle parle très bien polonais ...

 

Posté par la jardiniere à 10:29 - Commentaires [13] - Permalien [#]

17 avril 2014

vroum

-Chéri-chéri, est-ce que je peux prendre ta voiture pour aller chercher les petits à l'école, la mienne est pleine, vu que je pars demain en salon?

- ...

- mmm? y'a un probleme, semble-t-il?

- euh, ben, c'est-à-dire ...

- moui, je suis toute ouïe

- ben voilà, elle a 219 995 kms

- et elle s'autodetruit dans 5 kms?

- non, mais je tenais à voir le compteur passer à 220000 ! et si je te la prête, tu vas faire plus de 5 kms, j'en suis sûr

-...

-...

- je vais les faire en marche arrière, promis!

 

je vous présente Chéri-chéri, 57 ans, toutes ses dents moins une ...

Posté par la jardiniere à 11:11 - Commentaires [13] - Permalien [#]

20 janvier 2014

hips

salut, ça faisait longtemps, non?


une petite anecdote qui m'est arrivée pas plus tard que cette nuit


parfois je ne dors pas très bien, mais je ne m'en préoccupe pas trop, l'angoisse du manque de sommeil étant pire que le manque de sommeil lui-même


en principe, la nuit, je m'occupe (j'ai déjà raconté http://secretjardin.canalblog.com/archives/2007/07/18/5651669.html)

mais là, pas envie

donc je me lève, bien décidée à faire ce que me faisait ma maman quand j'étais petite : un verre de lait tiède, lègèrement sucré, avec un peu de fleur d'oranger


sauf que, depuis ces épisodes enfantins, j'ai développé la haine de la fleur d'oranger, peut être en ai-je trop bu
mais j'ai trouvé le palliatif qui me convient parfaitement : l'arôme de rose


me voici donc remplissant mon grand verre de bon lolo, trente secondes au micro-onde (ça, c'est le progrès, ma bonne dame, plus besoin de rincer la casserole à 3 heures du mat') un sucre, un coup de cuiller, une bonne grosse rasade de rose, et on s'en jette une généreuse lampée derrière la cravate


... euh, comment dire ... ça ne ressemble pas à ma boisson nocturne favorite ...
... je regoute, perturbée par cette découverte, mais ... kesako?
...du rhum blanc, celui dont je me sers pour la cuisine!


même bouteille, même dimensions, même bouchon, même couleur de breuvage, même placard ...
des siècles que je fais ça, jamais d'erreur!
je dubite


mais surtout je me rends compte que je viens de m'enfiler la valeur d'un petit verre de rhum à trois plombes du mat', sûrement efficace comme somnifère, mais là n'est pas mon problème majeur


... car j'entends le reveil de Chéri-chéri qui sonne (eh oui, en ce moment il fait équipe, c'est plus de son âge, le pov'chou) et la lumière de la situation dramatique dans laquelle je me trouve, se fait à mon esprit : comment faire pour expliquer à mon cher et tendre (pour qui je suis un être frappé des 4 vertus cardinales, la tempérance étant la première, prudence, force et justice étant les trois autres) que je suis debout devant le frigo, avec un verre de rhum à la main, à cette heure?


et qui plus est, même si je ne lui dis rien, l'atmosphère de la cuisine est chargée comme celle d'une distillerie (le rhum dans le lait chaud exhale ses vapeurs), et mon haleine équivaut celle d'un cow-boy au sortir du saloon, plus exactement celle du patron d'un caseyeur sortant d'un rade au retour de la marée du siècle


et là, j'ai eu le reflexe du millénaire : remplir un autre verre de lait, le mettre à chauffer, mettre de la rose, et renverser une partie de la bouteille de rhum sur le plan de travail


"c'est toi qui a touché la bouteille de rhum? parce qu'en voulant la pousser, pour prendre mon arôme de rose, le bouchon m'est venu dans la main et je l'ai renversé, c'est malin, maintenant ça sent le rhum dans la cuisine, et non je ne te fais pas de bisou, je suis en colère, du bon rhum gâché"


le tout, drapée dans ma dignité, et je passe, raide comme la justice, l'air courroucée au possible devant un héberlué qui ne pige rien au film


ouf, honneur sauvé!


mais pour l'haleine de poney du matin, je n'ai pas de solution, pourvu que je n'ai pas de visite intempestive avant le troisième bol de thé à la cannelle...

Posté par la jardiniere à 09:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]